Ephémère / Nicolas RUGOLO

"Ephémère"

 

Y’a des jours, sans y voir,

Égrenés dans le vide,

Des détours dans le brouillard,

Sans plus rien dans le bide… et…

 

Y’a du temps sans paroi,

Des secondes qui survivent,

Ni résister, ni vouloir,

Des ombres qui se défilent… et…

 

Je m’enlise, je coule à pic,

Écorché sans le vif,

Je prends la fuite, je me perds,

Bâillonné dans l’atmosphère…

 

Tandis que d’autres en temps d’arrêt,

Aux instants de vie, à compter, engranger,

Moments sublimes dans la lumière,

Regardant et l’avant et l’arrière…

 

Y’a des jours, j’aimerai y croire,

Que tout soit moins fluide,

Des retours dans ma mémoire,

Que ça me prenne les tripes et…

 

Y’a du vent, y’a du froid,

Des moments en grippe,

Sans s’attarder, sans s’asseoir,

Une ombre orpheline et…

 

Je m’enlise, je coule à pic,

Etouffé, sans le soupir,

Je trace la ligne vers l’enfer,

J’en veux encore d’ mon atmosphère…

Parmi les autres … sans intérêt,

Aux instants sans vie, à oublier, effacer,

Au temps, aux abîmes, sans prière,

Sans regarder, l’avant , l’arrière…

 

Juste l’instant… sans lumière…

Juste un instant… éphémère.

 

Paroles : Carole DENAVES

Musique|Chant : Nicolas RUGOLO

Enregistrement : Home studio

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site